Chroniques Lotharingiennes : le Westrich ou l’impossible Far West lotharingien

westrich

Le Westrich ou l’impossible Far West lotharingien.

Dossier spécial sur l’histoire du Westrich au coeur de la Lotharingie et à l’origine de la Sarre  :

  1. Entre le mythe et l’oubli
  2. Esquisse du Westrich
  3. Etymologie de Westrich et signification de Vastum Regnum
  4. Les anciens cartographes
  5. Préhistoire du Westrich
  6. Formation des anciens territoires du Westrich
  7. Basculement des territoires (XIIIè XVI è siècles)
  8. Effacement du Westrich
  9. Situation de l’ancien Westrich parmi les régions voisines
  10. Situation de l’ancien Westrich dans l’histoire de l’Europe

S’abonner aux Chroniques et recevoir le dossier spécial gratuit (Vastum Regnum)

Le Westrich, entre le mythe et l’oubli

Bien peu de nos contemporains ont entendu parler du Westrich – on dit aussi Westreich ou Westerreich. Ce n’est pas d’aujourd’hui que le Westrich intrigue. En 1861, l’érudit Louis Benoît se demandait, benoîte­ment mi-figue mi-raisin, « quel était ce royaume aussi ignoré aujourd’hui que Je duché d’Athènes ou l’empire de Trébizonde ». Un siècle plus tôt, le baron de Kr amer, conseiller au Reichskammergericht de Wetzlar, expliquait à propos du comté de Créhange, avec d’autant plus de drôlerie qu’il n’y mettait pas malice, que « ce pays est situé dans le Westrich, c’est pourquoi de tout temps on a manqué de renseignements sufisants le concernant ».

Fâcheuse ignorance succédant à la surabondance d’informations hasardeuses des siècles antérieurs !

C’est ainsi qu’on pouvait lire dans la Topographia Palatinatus Rheni et vicinarum regionum de Matthias Merian (1645) :

gravure_sur_bois« En ce qui concerne le Westerreich, il vaudrait mieux l’appeler Oesterreich, car il est situé à l’est ou au levant de la France, et non pas « Austrasia », mais « Ostrasia » ou « Orientale Regnum », comme l’appelle Goldastus (historien d’origine suisse de la pre­mière moitié du XVIIe siècle) … , encore qu’on l’ait appelé Wes­terreich à cause des Allemands, au couchant desquels il est situé. Triterius (humaniste de la fn du XVe et du début du XVIe siècle) … dit qu’Austrasia ou Westerreich avait compris autrefois Metz, Trèves, Liège, Cologne, Mayence. Munsterus (Sebastian Munster, cosmographe de la première moitié du XVIe siècle) … dit qu’Aus­trasia a compris l’Alsace, le Westerreich actuel, la Lorraine, le Brabant et la Hollande, et que l’on y comptait également la Souabe, la Bavière et la Thuringe ».

Somme toute, ce texte, daté 1645, mais se référant à des auteurs plus anciens, après avoir hésité à le situer par rapport à ses voisins occi­dentaux et orientaux, identifie hardiment le Westrich à l’ancienne Austrasie, dont il rappelle l’étendue ainsi que les conquêtes du VIe siècle, Dans les premières années du XVIe siècle, Westrich avait été traduit en latin par Vastum Regnum, « West » – donnant Vastum et « … rich », Regnum. C’est une fausse traduction, une traduction simulée. Elle n’est pas innocente. Les termes sont ambigus. S’agirait-il d’un jeu d’apparence érudite ? D’une devinette d’humaniste enfermant dans une désignation latine ambivalente un royaume ?, un empire ?, un domaine ? dont on ne sait s’il est vaste ou dévasté, désolé, ou le tout à la fois ? Ou plutôt, ne s’agit-il pas d’une intention dissimulée derrière un rêve ?

à suivre dans notre cahier « Vastum Regnum »

menu_lotharingie

Publicités