Hughes II de Payns : de Troyes à Jérusalem

hughes_payens

Hugues II de Payns naît vers 1070, probablement au château de Montigny, une forteresse surplombant les collines verdoyantes entre Champagne et Bour­gogne. Le premier des seigneurs de Montigny dont l’histoire a gardé la mémoire est Hugues Ier de Payns, le propre grand-père de notre personnage prin­cipal, qui dut épouser l’héritière de la seigneurie de Montigny autour de l’an 1050 avant de participer indi­rectement à la fondation de l’abbaye voisine de Molesme à l’époque même de la naissance de son petit-fils. Hugues Ier de Payns décède dans la dernière décen­nie du XIe siècle et son fils Gautier lui succède à la tête de la seigneurie. Hugues II de Montigny/Payns est le second fils de Gautier. Il se marie vers 1090 avec Émeline de Touillon, d’une famille alliée aux Montbard et donc au futur Bernard de Clairvaux. Hugues et Émeline ont une fille, Odeline, qui se marie à Lhéry d’Ervv-le-Châtel. Dans les années suivantes, Hugues II, proba­blement veuf, entre à Molesme pendant quelques mois. Dès 1100, il a rejoint l’entourage du comte Hugues de Champagne et s’est vu confier la forteresse de ses ancêtres, à Payns, qui contrôle la Seine. À cette époque, Hugues II de Payns est cité comme témoin dans plusieurs actes du comte. (Travaux de Thierry Leroy)

bourg_molesmeEntre 1104 et 1107, le comte effectue son premier voyage en Terre sainte. Son mariage avec Constance de France, la fille du roi Philippe Ier, vient d’être annulé. On peut légitimement admettre, connaissant la suite des événements, qu’Hugues de Payns accompagne son suzerain en Orient pendant ces quatre années et qu’il ne reste pas insensible à la précarité des États latins. Peut-être même rencontre-t-il, à cette époque, Godefroid de Saint-Omer et les chevaliers protecteurs du Saint-Sépulcre. C’est à son retour de Terre sainte qu’il reçoit le titre de seigneur de Payns. L’acte passé en 1113 en faveur de l’abbaye de Montiéramey et émanant du comte en témoigne. Entre 1107 et 1113, il se remarie à Élisabeth de Chappes. De cette union naissent quatre fils : Guy, Gibuin, Herbert et Thibaud.

à suivre

ban_lesfilsdelavalle

Voir les Cahiers

 

 

Publicités