L’ésotérisme en Suisse : naissance de la Franc-Maçonnerie (1)

fm_suisseMalgré son air paisible et ses vallées riantes où les vaches paissent dans la douceur du soir, la Suisse a toujours abrité une vie secrète et ésotérique intense qui fut révélé lors de l’affaire du Temple solaire. Son sol hospitalier fut aussi le lieu d’union internationale, notamment dans le domaine maçonnique comme le récent appel de Bâle l’a souligné en juin 2012.

***

Nous allons faire un petit tour d’horizon de ces étapes universalistes en commençant par un bref historique de l’apparition de la Franc-maçonnerie en Suisse lorsque celle-ci traversa le Jura français pour redescendre sur Genève.

Historique : si l’on s’accorde pour date sa fondation à 1717 à Londres, il ne faudra pas plus de 20 ans pour que celle-ci fasse son apparition en Suisse.

C’est en  1736 que sera créée, à Genève, la première loge maçonnique, sous le titre Société des Maçons Libres du Parfait Contentement. Ses fondateurs, des sujets britanniques résidant à Genève, avaient à leur tête un noble écossais du nom de George Hamilton, plus connu pour son comportement batailleur que pour ses penchants pour l’ésotérisme, à tel point qu’il préoccupait les autorités civiles et religieuses de la ville.

La deuxième apparition de la Maçonnerie en Suisse eut lieu à Lausanne, également par le fait de quelques gentilshommes britan­niques, le 20 février 1740, avec la loge la Parfaite Union des Etrangers, placée sous les auspices de la Grande Loge de Londres. Viendront ensuite les villes de Zurich avec, en 1740, la loge La Concorde, qui dispa­rut bientôt, puis Neuchâtel en 1743 avec la loge Aux Trois Etoiles Flamboyantes, éteinte avant 1760, Bâle ensuite, avec une autre loge La Concorde, également appelée à disparaître rapidement, Fribourg enfin, avec l’Ordre du Latium, fondé en 1761 par Gotrau de Treyfaye, mais supprimé par le Conseil de la République – Treyfaye ayant été condamné à l’exil, en 1764, pour un prétendu complot contre l’Etat (les idées débattues en loge n’étant guère du goût des dirigeants de la très catholique ville de Fribourg).

Comme nous le verrons, ce sont les anglais implantés en Suisse qui feront naitre les différentes loges : à suivre …

suisse_redcross Disponible en Poster format A3

Publicités