Les mages à la cour de Saint Petersbourg

tsar_blanc

Peu avant la cataclysme de la révolution bolchevique, il règne une incroyable effervescence à la cour impériale. Un monde va bientôt s’écrouler mais il aura le temps d’accomplir sa dernière mission, transmettre le secret de la Tara Blanche. Cette histoire méconnue est racontée ici :

Le secret du Tsar blanc :

  1. Dorjieff et la tradition ésotérique tibétaine
  2. Le secret de la Tara Blanche
  3. La filiation bouriate avec Piotr Badmaiev
  4. Les mages à la cour de Saint Petersbourg : Raspoutine, Maitre Philippe, etc, etc,  services secrets et mages guérisseurs font cause commune
  5. Comment des fortunes se sont faites avant la guerre avec le Japon : les dessous de l’histoire
  6. La transmission à Varsovie : le père Cyrill Krasinski et le relais en France : le Dr. JC de Tymowski
  7. Le cas Gudjieff, les caucasiens en France
  8. à la recherche de Shamballa ou les voyages du père Theilard de Chardin et de Nicolas Roerich au Tibet : espions ou ambassadeurs ?

Ceci n’est qu’un bref aperçu des chapitres qui seront traités dans cet ouvrage à paraitre prochainement.

Introduction :

Quand les bouriates dominaient à Saint Peterbourg : à la recherche du tsar blanc ou le  secret de la Tara.  Depuis Catherine II de Russie, les Romanov ont été considérés par les bouddhistes tibétains comme des émanations de la Tara blanche, une bodhisattva considérée comme une émanation de Chenresig et protectrice du peuple tibétain. 1913 vit de grandes célébrations pour le 300e anniversaire de la maison Romanov. Le moine bouriate Dorjiev fit alors un discours pour remercier le Tsar de son soutien à la communauté bouddhiste de Saint-Pétersbourg.

Ekai Kawaguhi, moine japonais qui voyagea au Tibet du 4 juillet 1900 au 15 juin 1902 rapporta dans son livre Trois ans au Tibet que Dorjiev faisait circuler un pamphlet dans lequel il développait l’argument que le tsar allait compléter le règne de Shambhala en fondant un grand empire bouddhiste.

Un homme mystérieux et le mot est faible, Alexanddre Piotr Badmaiev, bouriate comme Gurjieff, allait jouer un rôle crucial et engager la grande russie dans un destin inéluctable déclenchant la première guerre mondiale. Son importance dépassait de loin celle de Raspoutine qui le craignait et venait le consulter, c’est dire !.. C’est cette histoire que nous allons prochainement raconter dans un livre à paraitre qui raconte l’histoire ratée de l’expansion asiatique de la Russie mais d’autres rendez vous sont encore possible. »Les mages de Saint Petersbourg ou le secret du Tsar blanc » …

Au nombre des ces mages et de loin le plus important il y avait le bouriate Piotr Badamiev. Qui sont les bouriates ?

Raconter l’histoire d’Alexandre Piotr Badmaiev est un véritable défi car il fut au coeur de toutes les intrigues qui agitaient la cour de Nicolas II. Avant il y eut Sultim Badma,  un bouriate  chamane initié à la médecine tibétaine et mage à ses heures. Qui sont les bouriates ? d’abord un clan ou une tribu que l’on appelle les peuples du lac Baïkal.

Tous ces clans ont eu pour nom commun la dénomination « Kourykanes ». Malgré les tribus peu nombreuses, ces peuples anciens ont créé au VI°-X° siècles une culture fort originale et spécifique dont les frontières étaient constituées par la basse Sélenga, la vallée des monts Bargouzine et celle Tounkinskaja, la haute Léna et Angara.

Souvent persécutés ils se sont assimilés aux mongols et de  là est venu leur nom de bouriate (La Bouriatie est une région). Sultim Badma est issu de cette ethnie qui possédait encore au XIXème d’enormes connaissances. Ce sont ces connaissances qui ont transmises à la cour, ce fut aussi le cas de Raspoutine. En recevant le baptème (des mains du Tsar Alexandre III lui même, le bouriate Sultim Badma pris le nom d’Aleksandr Aleksandrovich Badmayev et l’histoire va pouvoir commencer qui n’est plus celle de sultim mais de son plus jeune frère (lama comme lui) : Pyotr Aleksandrovich Badmayev, l’un des hommes les plus riches à la cour du tsar et le visionnaire du réseau de voies ferrées allant jusqu’en

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Pour commander suivre ce lien

Publicités

Une réflexion sur “ Les mages à la cour de Saint Petersbourg ”

Les commentaires sont fermés.