Lama Dorjieff et la tradition secrète

lamadorjieff

L’aventure peu ordinaire du précepteur du Daïla Lama no 13 qui prépara courageusement les voies du Tibet libre et indépendant, Mage auprès du Tsar Nicolas II, il fut un acteur occulte important de la politique mongole russe avant et après la révolution : son rêve d’une PAN MONGOLIE fut à deux doigts d’aboutir .. Il eut sur son chemin des hommes comme Gurdjieff avec qui il fut parfois confondu mais surtout le prince Esper Eperovitch Ouktomsky et mena de pair avec lui la politique étrangère  e la Russie aux confins des territoires jusqu’au Tibet où il avait ses entrées au palais  …

Qui était cet homme et en quoi était-il si remarquable? Nous allons essayer de répondre à ces questions. Lama Dorjieff (retenons cette version de son nom pour plus de commodité) est né en 1854 dans la région de Transbaïkalie, de bouriatie Mongole et était donc un sujet russe. Son prénom, « Dorje, » en fait ne lui a pas été donné par accident. Il a de nombreuses significations en tibétain, la plus habituelle étant le nom de l’un des principaux objets rituels, le sceptre. Il s’agit d’un sceptre avec ses deux extrémités semblables indiquant l’équilibre ou l’harmonie. Parfois, il est appelé sous son nom sanskrit, « vajra. » Il a été attribué à tout ce qui exprime un caractère religieux exalté et durable, invincible, et occulte. Il peut également représenter un lien entre le ciel et la terre.

à suivre dans le cahier

banniere_tara

Publicités