Johan Dreue : portrait d’un Adepte du XXème siècle

Johan FulcanelliRassemblées depuis plus de 30 ans ces pièces qui permettent à la fois de dresser une biographie exhaustive de l’Adepte et de comprendre le canevas qui a empêché à dessein que la vérité ne soit dévoilée prématurément afin que le temps fasse son travail d’épuration. Qu’il passe au crible les hypothèses farfelues et dénuées de tout fondement sauf l’imagination débridée de ses auteurs plus prompts à battre l’estrade qu’à argumenter.

biographiedeuxlivresfulcanelli

En dénouant les fils entremêlés de ce canevas on comprend mieux le dessein final de l’Adepte en même temps qu’une page inattendue de l’Alchimie se dessine et avec elle le sens de la filiation adeptale dont le Royal magistère ne saurait être interrompu. Adepte avons-nous dit en ces temps d’énergie nucléaire et de mutation technologique majeure ? Une réalité qui dérange d’autant plus qu’elle s’incarne dans la vérité d’un homme !… Johan Dreue qui fut ancien compagnon de route de l’association Atlantis, collaborateur à PVI, membre de plusieurs rédactions, conseiller auprès des éditions Albin-Michel, directeur d’un département d’Intelligence Artificielle avec Jean-Pierre Changeux, diplômé en Philosophie (Paris IV), ancien élève de l’EPHE sous la direction de Pierre Hadot en sciences religieuses, dresse la liste exhaustive des arguments décisifs à partir desquels il peut brosser un portrait complet de Fulcanelli mettant en évidence les travaux du Savant en liaison avec les opérations de l’Adepte. Il y a fort à parier qu’il y aura « un avant » et « un après ». Pour les admirateurs de l’Adepte il convient de rappeler que Johan Dreue fut aussi l’organisateur du colloque en mémoire d’Eugène Canseliet qui se tint en 1999 dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne.
De qui était le nom de l’Adepte connu sous ce pseudonyme programmatique rappelant à la fois les forges de Vulcain et la chaleur d’Hélios et qui se revendiquait de la communauté d’Héliopolis, signait des initiales FCH ?
Avec méthode et rigueur Johan Dreue nous livre ici les éléments d’une enquête dont le legs lui fut confié en 1969 par un moine bénédictin d’origine polonaise rencontré en Allemagne au cours d’un séminaire près de Coblence, le Frère Dom Cyril K..Y . C’est de lui et selon les usages et lois d’une filiation ininterrompue qu’il se vit confier alors la charge lorsque les temps seront prêts de briser les sceaux afin que la lumière soit enfin faite. C’était il y a plus de trente ans, un ternaire complet pour rassembler les différentes pièces d’un gigantesque puzzle. Le présent ouvrage s’organise autour de trois grands axes : 1) son portrait avec les éléments de la vie du savant et sa biographie, les correspondances avec l’œuvre philosophale 2) les lignes directrices de son projet de travail et sa transmission auprès de ses élèves, 3) enfin la filiation et le message laissé dans les cercles de la communauté apostolique hermétique. Le premier ouvrage brosse son portrait avec ses intimes et son entourage – maitres et élèves – tandis que le second ouvrage livre l’essentiel de son rêve italien inachevé avec l’explication de ce qui a pu relier entre elles ces demeures et d’autres que l’Adepte avait volontairement tu et que nous rendons à la connaissance du public éclairé. Plus que sa personnalité réelle, nous comprenons aujourd’hui à la lecture de cette seconde partie les raisons de sa discrétion alors qu’il était sous les projecteurs et les feux de la République aux côtés des plus grands : Pasteur, Eiffel, Berthelot, Dumas, etc …. Son blason orne à jamais les palais de la République. Vous pensiez tout savoir mais le plus extraordinaire reste à découvrir !…

Pour aller dans la page commander cliquer sur l’image

sphinx
Sphinx de Versailles qui scelle de son questionnement le magistère gardé jusqu’à Louis XIV sous l’autorité des Rois de France. A plusieurs reprises, l’Adepte a mentionné combien la dimension royale du magistère comme sa protection était à prendre à la lettre et non au figuré. Son histoire est aussi une page de l’histoire du trône de France.
Publicités