Denderah et la double voie initiatique : Osiris et Horus

denderah-le-plafond-aux-sources-du-tarot2
Le planisphère de Denderah indique la position de la voute stellaire au moment de la destruction de l’Atlantide 9792 ans avant JC. Il y eut un déplacement du Pôle nord sur plusieurs milliers de kilomètres provoquant la fonte des glaces suivie d’une formidable inondation des terres.

22,14, 48, 64 sont les clés de la cosmologie égyptienne : 64 étoiles, 64 Khent, 64 aspects de l’oeil Oudjat, 4 puissances principielles qui jouent trois par trois etc … de la même façon dans le code génétique  4 bases azotées fonctionnent par triplet pour former 64 codons.

Dendérah est une très vieille ville, abritant le temple d’Hator.  son origine remonte probablement à la préhistoire, puisqu’on y célébrait des rites religieux au temps des « Serviteurs d’Horus », sortes de demi-dieux qui précédèrent les pharaons humains. Ce sont eux qui tracèrent le plan du temple dont s’inspirèrent ceux qui l’embellirent, notamment Khéops, Pépi 1er et Thoutmôsis III, qui développa les rituels. Le temple actuel, qui date de l’époque ptolémaïque, est donc le dernier d’une série de restauration formant une chaîne sacrée jamais interrompue. Non loin ont été dégagées les ruines d’un sanatorium où les malades étaient soignés selon les indications des prêtres de la déesse.

constellations-denderah
Caisson 1 : 12 constellations et 42 Nomes

L’étude du zodiaque et des 7 caissons (soffites) va nous permettre d’accéder aux sources égyptiennes du Tarot. Ceci est un extrait de l’ouvrage « Aux sources du Tarot et le livre des morts des anciens égyptiens.

Description :

Sept caissons successifs, sculptés en bas-relief, décorent le plafond de la salle hypostyle du grand temple de Denderah.

caissons-5-et-6
Caisson 5 et caisson 6

De fait il s’agit d’une représentation allégorique, en sept chapitres , qui aborde quatre niveaux de connaissance: l’Univers et sa genèse, les Constellations et leur reflet sur Terre, la création de l’Homme et son évolution spirituelle, le monde secret, infinitésimal de la conception et de la Vie universelle.

Traditionnellement, la lecture devait s’effectuer de droite à gauche, ce qui permettait de remonter des effets aux causes, de la constatation de ce qui est apparent à la découverte de ce qui est voilé dans l’ombre des origines. Cependant, pour une meilleure compréhension étant donné notre mode de pensée actuel, nous avons utilisé dans la plupart des cas une lecture de gauche à droite, dans un développement allant des origines des choses à leur aboutissement.

Les sept soffites sont reliés deux par deux, le quatrième, central (21 arcanes aux ailes déployés) complétant le premier et le septième :

  • Le premier et le septième caisson concernent Nout, Eau céleste nourricière, les douze constellations du zodiaque et leur expression sur la Terre.
  • Le deuxième et le sixième concernent la création de l’Univers et de l’Homme, leur constitution et leur évolution.
  • Le troisième et le cinquième concernent les douze constellations du zodiaque et les quatre Eléments naturels, les quatorze constellations dont la Grande Ourse et la Petite Ourse, enfin les six Qualités et les cinq Eléments avec les deux Voies de la réalisation de l’Homme, Voie Osirienne et Voie Horienne.
  • Le quatrième caisson, complémentaire des premier et septième, regroupant 21 paires d’ailes, coiffées pour dix d’entre elles de la couronne rouge du Nord, pour les onze autres de la tiare blanche du Sud, symbolise les 20 Nomes de Basse Egypte et les 22 Nomes de Haute Egypte, les 42 provinces de l’Egypte antique.

Caisson  I et VII —12 Constellations, 42 Nomes

Le caisson I va des pieds à la tête de Nout, sa robe comportant 58 étoiles à huit pétales, alignées en longueur, puis quatre perpendiculaires, sous la poitrine, et enfin deux à l’épaule, soit au total 64 étoiles. Le caisson  VII va de la tête aux pieds de Nout, avec une disposition similaire des 64 étoiles.

Une représentation des douze constellations du zodiaque et de leur reflet sur Terre se subdivise en deux lignes superposées ayant pour berceau le corps de Nout, les deux caissons étant complémentaires.

Ligne supérieure : les douze constellations du zodiaque

Caisson 1 (les illustrations sont ajoutées à la brochure annexe en haute résolution sous  forme de planches)

Description du caisson 1

Khepri, le Scarabée sacré, le Soleil et Hathor, puis de gauche à droite, du Cancer au Verseau, sens de la précession des équinoxes :

  • Cancer : trois barques avec dans la première un Neter’ féminin tenant deux vases déversant l’Eau céleste, source de Vie, un second Neter féminin ; dans la deuxième barque, une génisse, Hathor, avec une étoile ; un faucon, Horus, coiffé du Pschent la grande couronne royale des deux Terres, sur une fleur de papyrus ; dans la troisième barque, un Neter, Ihi, semblant voguer dans la constellation de la Grande Ourse.
  • Gémeaux : après un Neter féminin, les Jumeaux célestes Shou et Tefnout qu’Atoum, moment de Râ, découvrit en Lui-même par un acte de volonté, suivis de deux Neterou féminins et d’un masculin « étoilés » (chacun des trois ayant une étoile au-dessus de sa tête).
  • Taureau : un Neter portant un serpent, symbole de puissance, éclipse solaire, suivi de deux Neterou féminins « étoilés » et d’un Neter masculin à double face.
  • Bélier : agneau, cynocéphale, faucon, suivis d’un Neter féminin « étoilé », d’un Neter masculin, puis un Bélier, deux Neterou féminins « étoilés », un Neter masculin, et le disque solaire de l’équinoxe de printemps, de l’aurore.
  • Poissons : un Neter féminin, deux Poissons encadrant l’onde marine, un Neter féminin « étoilé ».
  • Verseau : un Neter masculin « étoilé », le Neter « Verse Eau », deux Neterou féminins « étoilés », un Neter sans tête, trois Neterou masculins, un agneau et une oie, un Neter féminin « étoilé ».

Enfin une aile solaire déployée. Au total, (hormis les représentations propres à chacune des constellations :

9 Neterou masculins, 2 féminins, 12 féminins étoilés, 2 masculins étoilés, 7 animaux.

Description du caisson 7 , une aile solaire déployée, complémentaire de celle du premier soffite, puis de gauche à droite, du Capricorne au Lion, sens de la précession des équinoxes.

(…)

Caisson 5 : voie Osirienne et Voie Horienne, voie humide et voie sèche : voir adddendum au livre

voir ici le livre et ses annexes

1-le-bateleur

Il est normal que le Tarot s’ouvre avec le bateleur devant la table des offrandes : celui-ci tient le Soleil (Rê) dans la main au niveau du plexus solaire, chakra Manipura, premier niveau de l’intellect. Le reste est entièrement expliqué dans mon livre notamment sur le sens et la signification de la baguette dans sa main, quand au couvre chef il s’agit bien d’un analemme en rapport avec la course du soleil.

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s