Assan Dina et la Noosphère du père Teilhard de Chardin

Assan Dina, Mary Shillito et le chauffeur. Citroën C4 Autochenille Type P17, c’est la même qui servira pour la croisière jaune du père Teiahard de Chardin.

Il n’y a pas que la Citroën qui relie les Dina au Père Jésuite, car en fait les conceptions d’Assan Dina sur la « Self motion » de l’énergie spirituelle anticipent sur ce que Teilhard de Chardin conceptualisera sous le terme de Noosphère. Assan Dina de son côté dans « la Science philosophique » décrira « la matière philosophique » qui est fait un véritable avant goût de la noosphère. Nous en publions l’intégralité dans notre dernier ouvrage « Assan Dina et les clés de son Tarot ».

Commander le livre en souscription ici

(Offre spéciale de lancement)

Ce site affole les boussoles et le professeur Tournesol y aurait perdu son  orientation vers l’Ouest ! … Qui va découvrir que le jardin à la française a été construit de manière à permettre des manifestations particulières aux solstices? Le dernier rayon de soleil, au solstice d’hiver, traverse le bassin avant d’éclairer le fond de la grotte. Au solstice d’été, il éclaire la tête d’une Vénus . Qui pourrait soupçonner que les marches de escaliers monu­mentaux comportent des nombres  significatifs ? Et les arcades de soutènement de la terrasse principale, qui sont tout un symbole: 7 fermées et 3 ouvertes !

Tout un esprit règne sur les Avenières, qui n’a rien à voir avec ni le modernisme, ni le luxe. Cet esprit, il faut aller le chercher dans la tradition indo-pakistanaise – voire sikh – qui relie ce site aux étoiles.

Les Avenières…  Pourquoi les anciens avaient-ils planté de l’avoine à cette altitude (plus de 1000 mètres)? Pourquoi les papes d’Avignon s’arrêtaient-ils à «l’Abergement» (l’hébergement) avant de traverser les Alpes? Pourquoi Cruseilles (la creuzille des alchimistes — la coquille St. Jacques qui fait partie de son blason, surmontée des cinq éléments), le Salève (la Salvetat), le Mont-Sion, ainsi que le soulève René Guenon avec pertinence ?

Les environs des Avenières semblent regrouper une concentration pour le moins inhabituelle de noms de référence ésotérique. Serait-ce un lieu prédestiné ?

Vestige d’une activité passée dans le parc.

Les Avenières sont plus qu’un château de province, perdu dans ses pâturages montagnards aux doux sons des cloches. Les Avenières font penser plutôt au château de la Belle au Bois dormant, réveillée par un prince qui lui a donné à jamais une âme :  Assan Dina, petit-fils du maharaja de Lahore.

Pour le visiteur égaré en ces lieux improbables – s’il a eu la chance de visiteur ce joyau de l’ésotérisme il est d’abord désorienté car les arcanes sont présentés dans un singulier désordre. Bien entendu un tel travail (des milliers d’heures) n’a pas été fait sans le plan secret de son architecte. Celui-ci n’a pas laissé de consigne car enlevé à ce monde avant son heure (cela devrait vous rappeler quelque chose). En 1996 l’auteur de ces lignes avait déjà eu une conversation avec l’ancien propriétaire des lieux et depuis la tâche s’est imposée de révéler au public éclairé le message codé de ces arcanes qu’il faut voir en 3D et selon une autre dimension pour en reconstituer l’architecture cachée. Selon quel patron et quel modèle sinon le cube philosophique, le même qu’un autre Adepte avait déjà mis en exergue dans son livre « les Demeures Philosophales ». On y verra aussi dévoilé pour la première fois quelques clés du Grand Œuvre.

en cours …

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s