Archives du mot-clé Rome

de la Croix Rouge à la Croix Verte les prophéties d’Henry Dunant

Henry Dunant ne se considérait pas seulement comme philanthrope, pas seulement comme fondateur de la Croix-Rouge et d’autres œuvres, mais comme théologien, homme de Dieu et prophète. La religion est le cadre, le tout ; elle n’est pas un aspect de la personnalité du fondateur de la Croix-Rouge. Au contraire, la Croix-Rouge est une conséquence de sa grande vision religieuse du monde. Dunant a cependant toujours insisté sur la stricte neutralité religieuse de la Croix-Rouge. L’œuvre provient de la foi, mais n’est pas à confondre avec elle. La religion renvoie l’éthique dans le domaine de l’humain.

Lire la suite de la Croix Rouge à la Croix Verte les prophéties d’Henry Dunant

Publicités

Le combat de Jacob et l’esquisse hermétique du Tout universel

Il y aura eut les petits « touts » et les « Grands Touts » : autant de visions unificatrices  de l’auteur d’un « souvenir de Solférino » à son rêve quasi messianique de l’avènement d’une nouvelle Jérusalem sur Terre. Henry Dunant s’était identifié au prophète Jacob et on en  comprend les raisons : comme lui il eut à combattre toute sa vie contre de nombreux adversaires invisibles, comme lui il connaitra l’exil pendant plus de 30 ans et comme lui il sera à l’origine d’une nouvelle alliance et fédérera les nations, comme lui il rêvera d’une nouvelle société d’Orient ressuscitant Sion. Lire la suite Le combat de Jacob et l’esquisse hermétique du Tout universel

Le Magistère adeptal de la Reine Christine de Suède

Christina_of_Sweden ARL

Une introduction à des aspects méconnus de l’Alchimie en Suède et au Danemark au XVIIème siècle. le fond de la bibliothèque alchimique de la reine Christine de Suède se trouve aujourd’hui à Leyde aux Pays Bas, c’est l’un des plus important legs de manuscrits rares que celle-ci a laissé à sa mort.

La reine Christine (1626-1689) fut couronnée à 24 ans en 1650. Parlant le français, elle eu des rencontres régulières et enrichissantes avec les philosophes. Ainsi elle fut la protectrice de René Descartes et conversait avec Blaise Pascal. Descartes voulait rencontrer les Roses+Croix, et nul ne sait si sa découverte fut couronnée de succès. Le philosophe décéda à Stockholm, mais une rumeur tenace affirme qu’il eut des obsèques simulées et qu’en réalité il s’était retiré en Laponie. C’est un on-dit fréquent chez les alchimistes. Nicolas Flamel n’en fut pas exempté… La reine Christine non plus !

Aujourd’hui de nouvelles recherches ont permis de découvrir la correspondance relatant les activités au laboratoire du Philosophe. C’est à cet égard totalement incontestable !

Lire la suite Le Magistère adeptal de la Reine Christine de Suède

DE TEMPLO : CRISTI : Les fils de la Vallée

signum militi zachariasUn aperçu de l’ouvrage à télécharger

La lutte entre le Temple et les fils de la Vallée, de la stricte observance

à partir de l’Histoire exemplaire des templiers, l’oeuvre de Zacharias Werner s’emploie à y déceler un conflit d’une toute autre ampleur qui est à resituer dans le thème général de la perpétuation du Temple :  celui qui oppose la décadence inexorable du Temple avec pour conséquence que la filiation templière est à concevoir comme l’oeuvre d’un Ordre supérieur, caché derrière l’Ordre historique du Temple, et qui est aussi bien derrière toutes les manifestations connues du templarisme. Cette communauté cachée, ce sont ceux que l’auteur désigne comme les « Fils de la Vallée ». Il se trouve que l’on retrouve cette opposition dans l’histoire méconnue de l’Eglise grégorienne comme Jean-Pierre SCHMIT l’a si bien expliqué.

Lire la suite DE TEMPLO : CRISTI : Les fils de la Vallée

Son nom, il le signe d’un XP qui signifie CHRISTOS…

WebXP se prononce Ki Ro, car le P est en réalité un « R » !..

 Un peu d’histoire : l’Empire romain est, à cette époque, divisé en deux territoires – l’Orient et l’Occident – et dirigé par une tétrarchie. Concrètement, deux Augustes, secondés par deux Césars logiquement appelés à leur succéder, règnent chacun sur une partie de l’Empire. Mais la tétrarchie, qui semble une bonne idée en théorie, ne survivra pas longtemps dans les faits… En 311, après d’interminables conflits et écharpages en règle, la situation est la suivante :

  • En Orient, Galère est Auguste et Maximin II Daia est César ;
  • En Occident, Licinius est Auguste et Constantin est César ;
  • Maxence, le beau-frère de Constantin, déclaré ennemi public, domine l’Italie et l’Afrique du Nord sans aucune légitimité.

A la mort de Galère (311), Maximin II devient donc Auguste d’Orient. Pendant ce temps, Constantin  attaque Maxence en Italie, et les deux hommes s’affrontent lors de la bataille du Pont Milvius, près de Turin, ce fameux 28 Octobre 312.  Et c’est alors que…

Lire la suite Son nom, il le signe d’un XP qui signifie CHRISTOS…